À quoi Gym

Ils venaient chacun de leur côté. Ils ne se connaissaient pas vraiment, même s’ils se retrouvaient là, ensemble, chaque semaine. Ils ne se reconnaissaient pas, habillés comme il faut avec leur sac sur l’épaule.

Ils entraient dans le vestiaire et en ressortaient transformés.

Ils gardaient le regard vide et dur de ceux qui ne viennent pas ici par plaisir. Ils tournaient machinalement à gauche au bout du couloir, respirant déjà le chlore, les pieds nus sur le carrelage humide.

Ils prenaient une douche en prenant bien soin de ne pas se mouiller les cheveux.

Ils avaient décidé de bouger un peu et le faisait dans l’eau pour éviter le mal de dos. Ils avaient les gestes lents de ceux qui ont le temps. Ils avaient abandonné le stress le jour de la retraite et venait ici pour se faire croire qu’ils conservaient leur jeunesse.

Sur le bord du bassin, une jeune femme athlétique montrait à renfort de gestes entraînant les mouvements qu’ils n’arrivaient pas à faire. Elle les encourageait en sachant que c’était sans espoir. Elle pensait à son fils de deux, au père de celui-ci, au repas dans le micro-ondes, à sa place dans le lit. Elle était fatiguée en criant de continuer.

Ils soufflaient fort pour se donner une contenance et se souriaient pour faire bonne figure. Ils attendaient la fin du cirque, quand la musique serait éteinte et qu’ils auraient le droit de rentrer chez eux. Pour se vanter une semaine durant de faire du sport. Comme avant.

octobre 15, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.