Bastian

Il avait, posée sur l’étagère la plus haute de son salon, une collection de chapeaux. Canotier en paille avec son ruban noir. Avec son ruban bleu. Avec leurs rubans aux reflets multiples.

Il y avait, cachés dans ses armoires, des costumes crèmes et bleus. Des cravates et des papillons pour les jours particuliers.

Dans un tiroir, roulées en boules et emmêlées, des jeux de bretelles faisaient de l’œil aux ceintures.

Il repassait, chaque jour avec obstination, la chemise adéquate et fraîchement lavée qu’il porterait, l’air de rien. Il ajoutait un veston et du parfum trop bon marché pour être de taille.

Il portait le costume bien que cela ne se fasse plus et prenait un malin plaisir à rire de ceux qui se riaient de lui. Puisque l’avenir lui appartenait.

janvier 13, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.