En toute discrétion

N.B. : Toute ressemblance avec des faits ou personnes existants est fortuite. Le dialogue suivant n’est que l’invention de son auteure.

*

-Allô François, désolée de te déranger à cette heure, mais, du weißt, il faut prendre des précautions.

-Bien sûr, Angela, bien sûr. D’ailleurs, j’attendais ton coup de fil. Il est très important qu’on se mette d’accord sur les moindres détails.

-Genau. C’est pourquoi je t’appelle. Also. Voilà comment je vois les choses. Nous envoyons Bêta sur Washington. Comme on leur a déjà fait le coup de l’avion, je propose d’attaquer en bateau.

-Ah ! Bonne idée. Très bonne idée.

-Bien sûr, cela demande la construction d’un canal, mais ce n’est qu’un détail, oder ?

-Effectivement. Un petit détail de rien.

-Pour assurer nos arrières, on va utiliser quelques drones. Ils ont le droit de vol, c’est déjà ça… Sonst, j’ai pris contact avec Jean-Claude, il approuve totalement le projet. Il nous couvre complètement dans tous les cas.

-C’est bien ça. Beau travail !

-En ce qui concerne Alpha, tu as quelque chose de concret, oder ?

-Oui, je pensais à Disneyland. Nicolas y va souvent, avec un peu de chance, on fera d’une pierre deux coups !

-Ach, tu sais, moi, Nicolas, je l’aime bien. Il me laissait faire pas mal de choses. Il était un peu nerveux, mais de là à vouloir en faire un dommage collatéral…

-Ce ne serait que le hasard, tu sais. Alpha atteindra de toute façon sa cible : Attaquer Mickey, c’est s’attaquer au cœur même de l’Amérique. Une de ses plus grosses exportations. Un symbole mondialement connu. Le château de la Belle au Bois dormant a bercé des milliers d’enfants. Bien plus que les deux jumelles réunies.

-Stimmt. Ça aurait de la gueule.

-On a prévu d’entourer Alpha de Rafales. Pour montrer au monde entier la performance de ces petites merveilles.

-Gut, je crois qu’on est au point. Quelques détails à régler et on est parti. Ou t’as d’autres choses à proposer ?

-Non, je trouve le projet parfait. Très intéressant. Peut-être un dernier contact pour s’assurer que tout est prêt pour la fameuse date ?

– Ja, sicher. Un dernier contact. Je t’appellerai. En toute discrétion.

-Très bien. A bientôt.

-C’est ça. Bis bald.

 

Heureusement, la NSA veillait.

octobre 26, 2014

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.