Frustration

Tu n’avais pas prévu de t’énerver.

Il faisait chaud. Il faisait souriant. Il faisait légèreté et journée ordinaire. Il faisait le temps qu’il fait quand le travail avance aisément et que le soleil sourit par la fenêtre.

Tu avais à faire.

Elle laissait attendre. Elle laissait patienter. Elle laissait la musique dans les oreilles et les soupirs ponctuer les réponses. Elle laissait le temps coulait en espérant se débarrasser des exigences vitales.

Tu avais les larmes aux yeux.

Il laissait les sons passer. Il laissait le numéro affiché. Il laissait l’énervement monter et l’exaspération s’y greffer. Il laissait les secondes se succéder sur l’écran en clignotant vaguement pour se jouer de toi.

Tu avais la voix sourde.

Elle faisait semblant. Elle faisait tourner ses cheveux autour de son doigt. Elle faisait tapoter ses doigts et son incompétence sur le bureau qu’elle occupait. Elle ne faisait rien sinon attendre dix-huit heures pour rentrer chez elle et se foutre du reste comme elle s’était foutu de toi.

Tu avais les mains qui tremblaient.

Tant mieux, cela t’empêchait de te laisser faire des conneries.

septembre 2, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.