Jour de pluie

Il faisait gris pluvieux. Dés le matin la journée annonçait la couleur. Une pluie sans fin. Elle dégoulinait, lente, le long des vitres. Pas de cette pluie torrentielle qui cesse par enchantement. Quelque chose de sobre, doux et perpétuel. Une pluie tragique, qui ne s’arrête jamais. Goute après goute, elle venait du ciel pour inonder la terre.

Le ciel pleurait sans doute un amour perdu. Ou un fils, mort au combat. Il avait certainement, quelque part, une vraie raison pour se laisser aller ainsi. Une blessure mal cicatrisée. Des bleus au cœur dont l’existence lui fut rappelée récemment. Un petit quelque chose qui rend triste, mélancolique à faire pleurer.

Pour l’accompagner dans son travail de deuil, les gens ne sortaient que rarement. Tristement, de noir vêtu et la tête couverte. Un profond respect éclatait dans le silence lancinant de ce jour de pluie. Seul le sol détrempé et ruisselant se permettait de faire miroiter, ça et là, l’éclairage publique, terne et lumineux, petite note d’espoir dans un paysage désolé.

décembre 11, 2014

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.