Le nouveau

Il est arrivé par hasard dans le bruit et la folie. Il y avait les anciens qui n’en pouvaient plus du système et les habitués qui se tutoyaient entre deux histoires privées. Ils connaissaient leurs femmes et les prénoms de leurs enfants. Ils avaient des photos sur leur portable qu’ils se montraient. Des photos de voitures plus que de famille. Et des blagues sexistes qu’ils trouvaient à leur goût.

Il est arrivé sans trop savoir comment se présenter. Il n’était pas bien sûr et, timide, il avait serré la main de ses nouveaux collègues. Bonjour, bonjour, bonjour. Il entendait les prénoms sans les retenir. Il espérait se souvenir des visages. Il n’était pas certain de vouloir revenir.

Il avait des vagues dans l’estomac et dans le ventre. Il ne voulait pas que ça se voit. Il souriait en se demandant combien de temps le sourire allait tenir. Il avait peur de ce qui allait venir. Il y avait comme un bourdonnement dans ses oreilles.

Il est arrivé, jeune encore, au cœur de la cage aux lions. Il y avait un flot d’informations qui le giflait dès qu’il osait regarder autour de lui. Il avait envie de partir discrètement. Personne ne le regretterait puisqu’ils ne savaient pas qui il était, qu’il était là. Il hésitait à se lever. Il se voyait déjà partir. Il avait besoin d’argent. Il restait.

février 24, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.