Lumière

Dehors, de fausses lumières étincellent sur les lampadaires. L’hiver a ceci de joli qu’il permet de trouver de la lumière dans un coin de ciel noir.

Il y a toujours un moment d’hésitation avant de continuer sous les néons. Une seconde de retenue, pour être bien certain d’entrer dans la lumière. Et puis l’habitude fait le reste. Le premier pas entraîne les autres. Il ne manque rien sous la puissance du soleil factice.

Il nous attire, nous entrons dans son jeu un instant.

Et puis nous le quittons comme à chaque fois. Nous retournons, calmes et tranquilles, dans l’obscurité. Il y aura bien une autre lumière un petit peu plus tard, mais se sera déjà différent. Nous penserons à autre chose, au dîner à préparer et e-mails à envoyer. Et la lumière nous happera moins fort. Elle aura perdu sa force. Il ne restera que l’hiver.

mars 18, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *