Malade

Il se levait le matin avec des grattements dans la gorge. Il ne jugeait pas prudent de boire un café. Il chercha un sirop rouge ou vert pour faire des gargarismes. Pour retrouver retrouver sa voix. Il prendrait rendez-vous chez l’ORL.

Il descendait les escaliers avec une douleur étrange dans le mollet. Une pointe de quelque chose qui pourrait peut-être laisser une trace. Il passa sa main sur ladite zone. Fit une pause entre deux marches. Était-ce bien raisonnable de descendre les deux étages restant tout en ressentant un pincement au plus profond de son corps ? Il hésitait. Il irait voir son kiné.

Il y eu un craquement lorsqu’il s’assit dans le métro. Au niveau du cou, sans doute. La nuque. Les cervicales. Un endroit avec lequel on ne joue pas. Il est tellement difficile de revenir d’une blessure mal placée. Les torticolis, les nuits sans pouvoir se retourner, les massages équivoques. L’angoisse montait. Il voulait son ostéopathe. Tout de suite.

Il sentit une gêne lorsque le dessert, sucré et glacé à souhait, fondit dans sa bouche. Au fond à droite. Sans doute une carie naissante. Il connaissait la douleur insidieuse qui cherchait à se développer. Il ne voulait pas. Il ne voulait plus de ce mal lancinant qui jouait dans sa bouche et revenait toujours après la pause. Il repoussa le sorbet, les larmes au bord des yeux. Il irait chez son dentiste.

Il éternua en traversant la rue. Il sentait une gêne derrière la poitrine. Les poumons, pour sûr. Lui qui n’avait jamais fumé. Il y avait, coincé quelque part à l’intérieur de lui, une poussière qui lui provoquait un éternuement. Il sentait que cela pouvait être grave. Il restait anéanti entre les deux trottoirs, sur le zébra blanc qui le protégeait mal des coups de klaxon. Il pensa à l’allergologue, à l’hépatologue, au pneumologue, à l’oncologue. Il se ravisa en reprenant une marche pensive, boitillant de la douleur au mollet qu’il n’avait plus. Il avait rendez-vous chez l’ORL, il fallait savoir prendre des risques.

mars 4, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.