Musique

Il faisait chaud sous la voûte haute. Les débardeurs ne suffisaient pas à laisser l’espace aérer, et c’est tout en hurlant que la musique battait aux tympans. C’était samedi soir et la foule en délire s’extasiait sur des chansons inconnues. Les premières notes et la folie qui commençait. L’orgasme musical refoulé tout le long de la semaine.

Le j’aimerais tant qui ne s’arrêterait pas.

Il était venu avec un ami et une volonté quelconque, mais on est toujours seul quand on danse. Quand on regarde. Et quand on boit. Il tenait à la main des sons qui s’échappaient et faisait semblant de bouger pour être dans le rythme. Les bras et les lèvres. Il chantait des textes dans des langues qu’il ne connaissait pas pour reproduire des sons qu’il ne savait pas. Les bouteilles vibraient sous les basses trop fortes.

Des éclairs passaient dans les boules de lumière.

Une femme avait perdu une bague quelque part. Elle cherchait ailleurs pour ne pas rencontrer le fiancé. Elle l’avait laissé à la maison, espérant en silence ne pas l’y retrouver. Elle se déhanchait avec une jupe sans tain et un débardeur trop court. Elle avait chaud et jouait de ses mains pour apporter de l’air.

Rien ne soufflait dans les vapeurs musicales.

janvier 10, 2016

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.