Noël

L’ambiance est feutrée à souhait. On chuchote pour ne pas éveiller l’attention. D’un geste du bras, on rapproche la chaise de la table. Pour ne pas déranger le voisin qui, concentré sur son assiette, ne se rendait pas compte de la gêne.

Des tables toutes proches, les langues se mélangent. Chacun profite de la soirée. Loin de chez lui, tout proche, au coin de la rue, sur un autre continent. On se sourit par esprit de bienveillance. On se souhaite la bienvenue comme on se dit au revoir. On déguste les minutes qui deviennent des heures. Et rien ne change qui pourrait atteindre la joie.

Un musicien entre qui propose aux oreilles sages un vive le vent à la flûte de pan. Il marque le rythme avec son pied. Son corps entier bouge au son de la mélodie ennivrante. Il fait bon dans la chaleur bruyante.

 

#1

décembre 27, 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *