Rendez-vous

Il se leva quand elle entra dans la pièce. Une marque de respect. Il la suivit quand elle lui intima l’ordre d’un rendez-vous. Un moment qu’on ne peut refuser.

Elle lui indiqua en quelques mots la situation et les conclusions. Elle avait un sourire qui contrastait avec les expressions implacables qu’elle utilisait.

Elle avait, posée devant elle, une feuille imprimée qu’elle connaissait par coeur. Elle la lisait sans la regarder. Elle avait l’habitude.

Elle tenait dans sa main le stylo qu’il utiliserait pour signer. Elle le faisait tournoyait par ennui.

Il n’aurait pas le choix. Il n’avait plus le choix.

Elle vérifia par deux fois et en parlant lentement qu’il comprenait bien. Il s’agissait d’être précis, clair. Presque loyal. Elle le faisait pour son bien à lui. Pour son bien à elle. Par obligation.

Il devait partir puisque la décision avait été prise et que rien ne pourrait changer. Il n’était déjà plus temps d’argumenter ou de vouloir expliquer.

Il resterait les blagues et les souvenirs dont on ne parle jamais lorsqu’on se quitte. Quelques photos perdues dans la mémoire d’un ordinateur.

Des stratégies divergentes et un futur incertain.

Ils se levèrent quand il eu signé la feuille. Ils se serrèrent la main sur le pas de la porte, comme lorsque l’on scelle un marché.

Il prit ses affaires et elle le regarda faire, sans même penser à sourire.

Il s’en alla sans se retourner et sans même plus y penser.

septembre 10, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *