Sciences naturelles

Parce que je ne m’étais jamais posée la question. Ça avait toujours été une girafe et un éléphant. Pourquoi ? C’était. Sans question.

Je parlais d’une éléphante et ne connais aucune girafe homme.

Et puis je croisai un serpent. Un serpent allemand et femme. Féminine dans sa virilité française. Alors je fus perdue.

Hésitante.

Je ne savais plus si femme ou homme, si mal ou bien. Je ne voulais ni faire souffrir l’homme girafe, ni déprécier la femme serpent.

Je me rabattis sur l’escargot. Femme allemande ou homme français. Peu importe.

novembre 16, 2014

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *