Visite

La nuit était tombée sur la ville qui s’illuminait doucement au gré des lampadaires. Les métros roulaient dessus, dessous et annonçaient en italien des stations qui sentaient le soleil.

Au coin d’un jardin, près d’un kiosque, de la musique s’échappait. Un groupe jouait fort et un chanteur chuchotait bas. Sa voix s’amusait de sons dans une langue qui n’était pas la sienne. Il s’arrêtait sous les applaudissements.

Il parla vaguement de classique et de local. Il racontait sa ville avec des sourires dans les intonations. Il évoquait le ciel bleu et les rues grises. Il avait les mots pour expliquer ce qui rendait la nuit magique.

Ici.

Je l’enviais.

Le château brillait de mille feux. Des touristes saouls pissaient dans les douves à sec.

Au bord d’une avenue, un jeune homme tentait de convaincre. Il répétait des mots dans une langue qu’il avait due apprendre. Il avait l’accent parfait de ceux qui veulent convaincre et vendait ses pizze comme des pâtes.

Il proposait les plats traditionnels en ponctuant son discours de « vous savez bien » et de gestes de la main. Il avait conseillé son plat préféré, en dehors des sentiers battus, et décrivait le tiramisu comme s’il était de lui.

Tendrement.

J’entrai.

La cathédrale blanche et gothique se détachait tout en dentelle sur le ciel sans étoile, en face.

octobre 7, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.